« Ce n’est qu’un chat ! » Ma vision de la relation entre les humains et les animaux

Nous ne sommes pas obligés d’aimer les animaux comme eux ne sont pas obligés de nous aimer en retour ! Si nous n’avons pas le même language, ni la même manière de vivre c’est bien pour une raison! En revanche, rien ne nous empêche de respecter leurs codes et leurs territoires.

Je réitère mes propos lorsque l’on me dit: « Je n’aime pas les animaux ils ne servent à rien ! »

Soit! Mais encore ?… C’est une opinion que je respecte mais NOUS humains servons-nous à quelque chose ?

Vue la conjoncture actuelle je pense que l’on devrait se faire tout petits. On régresse, on est intolérants  et de surcroit violents.

Effectivement, ce n ‘est pas un sujet « important » vous allez me dire et la faim dans le monde? Les guerres?… Je vous répondrais simplement: « ne mélangez pas tout car ce n ‘est pas comparable et ces problèmes mondiaux résultent de la connerie humaine. »

Depuis bébé j’ai été entourée des (meilleurs) animaux. Ils faisaient partis de la famille et mes parents ne les ont jamais mis de côté. Puis entre nous si c’est pour avoir des animaux et ne pas s’en occuper autant ne pas en avoir !

Si je n’avais pas vécu entourée d’animaux, serais-je autant sensible à leur cause? Je ne sais pas mais logiquement  je pense que je les respecterais.

J’en reviens au titre : « Ce n’est qu’un chat »

Il y a peu j’apprenais que mon chat Bounty était malade, peu de chances pour qu’il dépasse les 10 ans. Ayant vécu des moments forts avec lui je ne pouvais qu’être émue. Mais c’était plus fort que ça il faisait parti de la famille et surtout on peut dire que je l’aimais profondément. Il est arrivé dans un moment particulier dans ma vie. Sans rentrer dans les détails il a disparu du jour au lendemain. C’est à ce moment là que j’ai fait encore face à la connerie humaine. J’avais déposé des affiches pour le retrouver mort ou vivant car tout ce que je voulais c’était lui offrir une sépulture décente. Et j’ai reçu un coup de fil qui m’a mis dans une rage folle. LA personne s’est amusée à me raconter qu’il roulait vite dans le quartier et qu’il l’avait écrasé « involontairement ». En revanche elle était incapable de me dire où il était parce qu’elle était HYPER pressée. J’ai pas trop compris le concept de son appel : faire du mal, faire une blague?  Je ne comprendrais décidément jamais les Hommes.

La méchanceté gratuite est vraiment dédiée à des personnes qui ont un profond mal -être  et un Q.I de crottes de nez.

L’humoriste et défenseur des animaux Remi Gaillard se confiait en disant que son chien (décédé) lui avait appris bien plus de choses que les humains. Je me retrouve tout à fait dans ses propos.

Bref, je voulais partager ce petit billet car autant cela puisse paraître fou, je suis profondément attristée par ce départ et de la manière dont cela a été fait. Il en est de même pour chaque cas de maltraitance ou  de perte naturelle d’un animal.

Pour rappel je ne suis pas une activiste névrosée , juste révoltée par TOUTES les injustices. Et je n’ai pas honte de dire que les animaux sont tout aussi importants dans ma vie. Et que j’ai le droit de ne pas comprendre la lâcheté de certains humains envers des êtres qui n’ont pas la parole ou plus de pouvoir que nous.

Promis la prochaine fois je vous parlerai de sujets plus gais pour certains et plus intéressants pour d’autres.

Et NON pour moi ce n’était pas qu’un chat !

IMG_4877.PNG

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s